Algérie. La “Marche des Libertés” réprimée à Bejaia

Algérie. La “Marche des Libertés” réprimée à Bejaia

La marche des libertés, prévue aujourd’hui 20 novembre à Bejaia, a été réprimée par la police. Des dizaines de personnes, dont des membres d’Amnesty Algérie, ont été interpelées et conduites aux commissariats puis relâchées quelques heures plus tard.

Tout en dénonçant la répression de cette marche pacifique, nous appelons les autorités algériennes à lever toutes les restrictions imposées au droit à la liberté d’expression et de manifestation pacifique qui est garanti par la Constitution.

Un rassemblement a été tenu à la place Said Mekbel pour appeler à la libération de Merzoug Touati et au respect du droit à la liberté d’expression.

Publié le 21.11.2018

Partager cet article