Choisir une langue- إختر اللغة

Algérie. 10 ans après la mise en œuvre de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Il est temps de mettre un terme à l’impunité

Dix ans après l’adoption de l’Ordonnance 06-01 portant mise en œuvre de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale en vue de « tourner la page » après le conflit qui a ravagé l’Algérie durant les années 1990, Amnesty International appelle une nouvelle fois les autorités algériennes à prendre des mesures efficaces pour combattre l'impunité et garantir la non-répétition des graves violations des droits humains.

Algérie : La constitution doit garantir pleinement les droits fondamentaux pour tous

 

Le 3 février 2016, l’Assemblée populaire nationale et le Conseil de la Nation voteront sur un projet de révision constitutionnelle annoncé par le président Abdelaziz Bouteflika en 2011.

Algérie: Le Conseil de la Nation a adopté les amendements au Code pénal visant à renforcer la protection des femmes contre la violence

Le Conseil de la nation a adopté, aujourd’hui jeudi 10 décembre, les amendements au Code pénal visant à renforcer la protection des femmes contre certaines formes de violence.

Algérie. Il faut cesser de prendre pour cible ceux qui critiquent le gouvernement

 

Les autorités algériennes ont intensifié la répression de la liberté d’expression en ligne et hors ligne à travers le pays ces dernières semaines. Les tribunaux ont prononcé des condamnations à des peines de prison contre un dessinateur à El Meghaïer, dans la wilaya d’El Oued et poursuivent actuellement un militant pour une publication sur Facebook. Douze manifestants pacifiques d’El Oued et de Tamanrasset ont été condamnés à des peines de prison, et un militant en faveur des droits humains encourt la peine de mort.

Les militants d’Amnesty Algérie se mobilisent contre les atteintes aux droits humains

Les militants d’Amnesty International Algérie participent, pour la 4eme année consécutive, au « Marathon des lettres », la plus grande campagne mondiale en faveur des droits humains, a annoncé l’organisation la veille de la journée internationale des droits de l’homme.  

Algérie. Il est urgent de protéger les femmes contre la violence

A l’occasion du 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, Amnesty International Algérie rappelle l’urgence d’adopter le projet de loi visant à assurer la protection des femmes contre la violence, qui s’inscrit dans le cadre des amendements du Code pénal.

La peine de mort en Algérie : aucune exécution depuis 1993, alors pourquoi ne pas abolir ?

Par Hassina Oussedik, Directrice d'Amnesty International Algérie

« Il n’y a aucune justice dans le fait de tuer au nom de la justice », disait Desmond Tutu.

Le moratoire appliqué depuis 1993 sur les exécutions est en soi une reconnaissance de l’inutilité de la peine de mort. Cependant, des condamnations à mort continuent d’être prononcées par les tribunaux, l’Algérie n’ayant toujours pas aboli la peine de mort.

Algérie. Les restrictions frappant El Watan TV et d'autres chaînes privées doivent être levées

À la veille de la Journée nationale de la presse, Amnesty International demande aux autorités algériennes d’autoriser la chaîne de télévision privée El Watan TV, fermée la semaine dernière après une descente de police, à diffuser de nouveau. Elle leur demande instamment, de façon plus générale, de lever les restrictions abusives imposées à des journalistes et à des médias, en particulier les refus d'autorisation de diffuser qui sont utilisés pour censurer du contenu.

Quel intérêt à avoir des droits quand déposer plainte devient un cauchemar ?

 

 

Un droit n'est effectif que si, lorsqu'il est violé, les victimes disposent de réelles possibilités de recours. Or en pratique, lorsque ces victimes ne peuvent solliciter la protection de la justice par le dépôt d’une pliante, c’est de fait une négation de leurs droits.

Les associations Algériennes, des acteurs émergents en quête de reconnaissance

Le mouvement associatif algérien est un acteur émergent en quête de reconnaissance de son utilité sociale et son rôle de moteur de développement, a conclu une enquête rendue publique le 29 septembre.