Poursuivis pour avoir manifesté contre l’occupation israélienne

Poursuivis pour avoir manifesté contre l’occupation israélienne

Illustration: © El Moustach

Farid al Atrash et Issa Amro veulent la fin de la colonisation israélienne, un crime de guerre résultant des 50 ans d’occupation israélienne en territoire palestinien.

Israël interdit aux Palestiniens l’accès à de nombreuses zones des territoires occupés, ce qui les empêche de se déplacer librement. Les colons juifs israéliens, eux, sont libres d’aller où ils veulent.

SOUTENEZ CES MILITANTS PALESTINIENS

Farid et Issa, qui militent pour la non-violence, font face à d’incessantes menaces et agressions  de la part de soldats et de colons israéliens. Issa encourage les jeunes Palestiniens à trouver des moyens de lutte pacifiques contre l’occupation israélienne et les lois discriminatoires en vigueur à Hébron.

Cela lui a valu d’être arrêté plus d’une fois par les forces israéliennes. Les soldats l’ont frappé, lui ont bandé les yeux et l’ont interrogé.

« Les  forces d’occupation israéliennes s’en prennent à nous afin de nous réduire au silence », dit-il. Farid, un avocat qui dénonce les violences perpétrées par les autorités palestiniennes et israéliennes, subit des  persécutions analogues.

En février 2016, Farid et Issa ont participé à une manifestation pacifique dans les rues de Hébron, organisée à l’occasion du 22e anniversaire de la première fermeture par Israël d’une artère aux Palestiniens, la rue Shuhada. Les 200 000 Palestiniens d’Hébron sont de fait retenus en otage par les 800 colons israéliens qui vivent dans le centre de la ville. Farid et Issa sont sous le coup d’accusations totalement fantaisistes, dont l’objectif est de toute évidence d’entraver leurs activités de défense des droits humains.

Publié le 5.11.2017

Partager cet article