Aidez-nous à retrouver les disparus de Syrie

Aidez-nous à retrouver les disparus de Syrie

Depuis que la crise a commencé en 2011, plus de 75 000 personnes n’ont plus donné signe de vie ou ont été victimes de disparition forcée en Syrie.

Alors que des familles recherchent leurs proches, le gouvernement syrien soumet des dizaines de milliers de civils, travailleurs humanitaires et militants pacifiques à des disparitions forcées ou des détentions arbitraires uniquement dans le but de semer la peur parmi la population et d’infliger des châtiments collectifs.

Un grand nombre de personnes ont été torturées ou victimes d’autres formes de mauvais traitements dans des prisons, et plus de 15 000 personnes sont mortes en détention du fait de ces pratiques. Des groupes d’opposition se sont également rendus coupables de la disparition forcée de centaines de personnes dans les zones qu’ils contrôlent, pratiquant sur elles des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements.

« Les journées sont très longues et difficiles. L’espoir me fait tenir et me pousse à travailler dur pour leur libération. Je ne perds jamais espoir de les voir revenir. J’imagine sans cesse le moment où j’apprendrai qu’ils ont été relâchés. » – Fadwa Mahmoud, militante syrienne et cofondatrice de « Families for Freedom », dont le fils et le mari, Abdulaziz al Kheir et Maher Tahan, ont disparu.

Ces pratiques s’inscrivent dans le cadre d’attaques généralisées et systématiques menées par le gouvernement syrien et des groupes armés contre la population civile. Il s’agit de violations du droit international et, dans de nombreux cas, de crimes de guerre. Nous ne resterons pas plus longtemps sans rien faire.

Nous vous invitons à agir dès maintenant et à exprimer votre soutien aux familles des personnes qui ont disparu et dont on est sans nouvelles.

AIDEZ-NOUS À RETROUVER LES DISPARUS DE SYRIE

Depuis que la crise a commencé en 2011, plus de 75 000 personnes n’ont plus donné signe de vie ou ont été victimes de disparition forcée en Syrie.

Alors que des familles recherchent leurs proches, le gouvernement syrien soumet des dizaines de milliers de civils, travailleurs humanitaires et militants pacifiques à des disparitions forcées ou des détentions arbitraires uniquement dans le but de semer la peur parmi la population et d’infliger des châtiments collectifs.

Un grand nombre de personnes ont été torturées ou victimes d’autres formes de mauvais traitements dans des prisons, et plus de 15 000 personnes sont mortes en détention du fait de ces pratiques. Des groupes d’opposition se sont également rendus coupables de la disparition forcée de centaines de personnes dans les zones qu’ils contrôlent, pratiquant sur elles des actes de torture et d’autres formes de mauvais traitements.

« Les journées sont très longues et difficiles. L’espoir me fait tenir et me pousse à travailler dur pour leur libération. Je ne perds jamais espoir de les voir revenir. J’imagine sans cesse le moment où j’apprendrai qu’ils ont été relâchés. » – Fadwa Mahmoud, militante syrienne et cofondatrice de « Families for Freedom », dont le fils et le mari, Abdulaziz al Kheir et Maher Tahan, ont disparu.

Ces pratiques s’inscrivent dans le cadre d’attaques généralisées et systématiques menées par le gouvernement syrien et des groupes armés contre la population civile. Il s’agit de violations du droit international et, dans de nombreux cas, de crimes de guerre. Nous ne resterons pas plus longtemps sans rien faire.

Nous vous invitons à agir dès maintenant et à exprimer votre soutien aux familles des personnes qui ont disparu et dont on est sans nouvelles.

[your signature]

16 signatures

   

Partager cet article